The bacterial community structure during bioleaching of a low-grade nickel sulphide ore in stirred-tank reactors at different combinations of temperature and pH

Download
  1. (PDF, 602 KB)
  2. Get@NRC: The bacterial community structure during bioleaching of a low-grade nickel sulphide ore in stirred-tank reactors at different combinations of temperature and pH (Opens in a new window)
DOIResolve DOI: http://doi.org/10.1016/j.hydromet.2010.06.005
AuthorSearch for: ; Search for: ; Search for: ; Search for: ; Search for: ; Search for: ; Search for: ; Search for: ; Search for: ; Search for:
TypeArticle
Journal titleHydrometallurgy
Volume104
Issue2
Pages207215; # of pages: 9
SubjectBacterial community structure; DGGE; 16S rRNA; Nickel sulphide; Elevated pH; Stirred-tank reactor; Pentlandite; Serpentine; Lizardite; Bioleaching
AbstractCet article porte essentiellement sur la caractérisation de la structure des communautés bactériennes présentes au cours de la biolixiviation en réacteurs agités d’un minerai de sulfure de nickel à faible teneur à différentes températures (de 5 à 45 °C) et à différents pH (3 et 5). Il s’agit de la suite de travaux antérieurs, dont le but était d’évaluer la faisabilité technique quant à l’utilisation de la biolixiviation à un pH élevé pour ce même minerai provenant du Manitoba (Canada). Une combinaison de techniques classiques microbiologiques et de biologie moléculaire a été utilisée pour identifier et recenser les membres des communautés bactériennes au cours des expériences menées pendant cinq semaines. Une analyse par électrophorèse en gel de gradient dénaturant (DGGE) a révélé la présence d’au moins 16 séquences distinctes de gènes d’ARNr 16S, dont 14 d’entre elles sont étroitement liées à des séquences existantes dans GenBank. Deux séquences détectées diffèrent grandement des séquences existantes dans GenBank et pourraient correspondre à de nouvelles espèces. Treize séquences sont liées à des séquences de gènes appartenant à des genres détectés antérieurement dans des milieux de biolixiviation (Acidithiobacillus, Leptospirillum, Sulfobacillus, Acidiphilium, Ferrimicrobium et Acidimicrobium). Les membres du genre Acidithiobacillus sont dominants à toutes les températures, sauf à 45 °C, température à laquelle ceux du genre Sulfobacillus spp. sont dominants. Bon nombre des acidithiobacilles sont les plus apparentés aux souches Acidithiobacillus ferrooxidans, et des souches différentes étaient dominantes sous différentes conditions expérimentales, ce qui indique une hétérogénéité phénotypique considérable au sein de l’espèce.
Publication date
LanguageEnglish
AffiliationNational Research Council Canada (NRC-CNRC); NRC Biotechnology Research Institute
Peer reviewedYes
NRC number53328
NPARC number16152638
Export citationExport as RIS
Report a correctionReport a correction
Record identifierffa47705-9867-46a9-9d21-385f54e0c446
Record created2010-11-05
Record modified2016-05-09
Bookmark and share
  • Share this page with Facebook (Opens in a new window)
  • Share this page with Twitter (Opens in a new window)
  • Share this page with Google+ (Opens in a new window)
  • Share this page with Delicious (Opens in a new window)